Skip to content

Accueil > Présentation des sessions antérieures > Session 2009 - Solidarités d’aujourd’hui pour la société de demain > Les pauvres interdits de spritualité

Les pauvres interdits de spritualité

vendredi 9 août 2013, par Hervé Schindler

Les Semaines Sociales de Toulouse ont soutenu la conférence de

Gwennola Rimbaut,
Professeur de Théologie à l’université catholique d’Angers, le 19 novembre dans le cadre des Jeudis de l’Institut à 15h à l’Institut catholique de Toulouse

Le Père Joseph Wresinsky a cherché à faire prendre conscience à toute la société des interdits qui frappaient les plus pauvres, en particulier de cet "interdit de spiritualité"qui lui apparaissait le plus grave de tous. Non seulement, cet interdit met en cause notre manière de respecter ces personnes mais il contrecarre notre propre compréhension de la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ. Si la société toute entière perd quelque chose à ne pas écouter la pensée de ces personnes, l’Église se prive d’un dialogue fondamental pour progresser dans la foi en son Seigneur. Découvrir la manière de croire d’un groupe de chrétiens très pauvres, ici en France, dans la région toulousaine, peut permettre de saisir en quoi leur expérience croyance est fondamentale pour toute l’Église. Il s’agira donc bien d’aller au cœur de leurs témoignages pour en dégager quelques points d’insistance théologique et pastorale.

Vous souhaitez être au courant des activités de l’antenne toulousaine des Semaines Sociales de Toulouse ? Adressez un mail pour recevoir la lettre électronique "le lien des Semaines Sociales de Toulouse"